Nous contacter

Protection de logiciels et distribution de licences

Les solutions primées de distribution de licences de matériels, de logiciels et Cloud de la gamme Gemalto ont été conçues pour empêcher l'utilisation et la distribution de logiciels non concédés en licence. Elles permettent également de bénéficier de données d'utilisation très précises tout en protégeant la propriété intellectuelle contre toute modification illicite et tentative d'ingénierie inverse. Les solutions évolutives de gestion de licences de logiciels de Gemalto sont disponibles sous différents niveaux de sécurité et de transparence. La souplesse de la technologie facilite son intégration à votre offre groupée de logiciels à l'aide de Sentinel API ou de Sentinel Shell, voire même des deux en même temps. Retrouvez plus de renseignements sur le piratage de logiciels en parcourant les onglets ci-dessous.

Par ailleurs, les services professionnels de monétisation de logiciels de Gemalto sont à votre disposition pour vous aider à mettre en œuvre un système de défense personnalisé contre le piratage.


Sentinel RMS

Sentinel RMS est une puissante solution d'application et d'activation de licences qui permet aux éditeurs de logiciels et de solutions technologiques de bénéficier d'un meilleur contrôle et d'une plus grande visibilité sur la manière dont leurs applications sont déployées et utilisées. Solution de gestion des licences évolutive et adaptable, RMS est idéale pour les applications déployées sur les environnements de moyennes et grandes entreprises.

Plus de renseignements sur Sentinel RMS

Sentinel-LDK-Box-2

Sentinel LDK

Sentinel License Development Kit (LDK) est une solution complète de monétisation de logiciels qui allie les fonctions primées de protection de la propriété intellectuelle et de protection contre la copie de logiciels à des fonctionnalités Web de gestion de licences du système de gestion des droits d'utilisation Sentinel EMS de Gemalto. Sentinel LDK comprend également trois types de protection de pointe : Sentinel HL, Sentinel SL et Sentinel CL.

Plus de renseignements sur Sentinel LDK

Sentinel-Up

Sentinel Up

Avec Sentinel Up, les éditeurs de logiciels et les fabricants d’équipements peuvent automatiser la distribution des mises à jour logicielles, améliorer l’expérience client et obtenir de précieuses informations sur leur base d’installation. Sentinel Up est une solution de mise à jour logicielle de niveau entreprise. Elle s’intègre parfaitement aux produits Sentinel pour prendre en charge l’ensemble du cycle de vie de gestion des licences et de distribution des droits d’utilisation.

Plus de renseignements sur Sentinel Up

Solutions Sentinel Embedded

Gemalto propose plusieurs solutions de monétisation de logiciels spécialement adaptées pour gérer en toute sécurité les logiciels embarqués sur des équipements de réseau, des appareils médicaux, des appareils mobiles et autres équipements d'automatisation industrielle. Les solutions de monétisation de logiciels embarqués Sentinel offrent aux fabricants d'appareils et d'équipements tous les outils nécessaires pour protéger efficacement leurs produits contre la modification illicite et contre les tentatives d'ingénierie inverse. Elles ouvrent également la voie à toute une série d'offres et d'opportunités commerciales pour une meilleure rentabilité.

Plus de renseignements sur les solutions Sentinel Embedded

Clés matérielles Sentinel HL

Les clés Sentinel HL offrent un design contemporain et moderne. Elles sont entièrement rétro-compatibles avec vos installations Sentinel HASP HL et Sentinel SuperPro tout en étant également compatibles avec Sentinel LDK, notre solution de distribution de licences de logiciels de nouvelle génération.

Plus de renseignements sur les clés matérielles Sentinel HL

ultrapro 2

Autres produits

Déjà 80 millions de clés matérielles déployées, et nous les prenons toutes en charge !

Plus de renseignements

 

Newsletter LEAP

LEAP est un guide qui présente toutes les informations pratiques sur la distribution de licences, la gestion des droits d'utilisation et la protection des logiciels.

Lire la Newsletter


Le piratage de logiciels consiste à copier, vendre, partager ou distribuer illégalement des logiciels. Cette activité illégale peut aller du simple cas d'installation d'une licence monoposte sur plusieurs ordinateurs à un problème chronique de distribution à grande échelle sur Internet. Quels que soient les motifs ou le mode de diffusion, il s'agit toujours de piratage de logiciels.

Aujourd'hui, la majorité des utilisateurs d'ordinateurs savent que l'utilisation et la copie non autorisées d'un logiciel sont illégales. Toutefois, ils sont encore nombreux à négliger la valeur que représente un logiciel en termes de propriété intellectuelle : Plus de la moitié des utilisateurs d'ordinateurs dans le monde (57 % pour être plus précis) ont admis utiliser des logiciels piratés. 31 % déclarent qu'ils le font « tout le temps », « presque tout le temps » ou « parfois », tandis que 26 % admettent avoir volé des logiciels mais très « rarement ». Ces chiffres sont extraits des résultats d'une étude menée auprès d'environ 15 000 utilisateurs d'ordinateurs dans 33 pays dans le cadre de la 9e étude annuelle de la BSA (Business Software Alliance) sur le piratage de logiciels dans le monde.

D'après la 6e étude annuelle de la BSA (Business Software Alliance) et d'IDC sur le piratage de logiciels dans le monde, la valeur au détail des logiciels utilisés sans licence représentait un manque à gagner dépassant pour la première fois les 50 milliards de dollars en 2008 pour les éditeurs de logiciels. À l'échelle mondiale, les pertes subies ont augmenté de 11 %, atteignant 53 milliards de dollars. Sans tenir compte des taux de change, les pertes subies ont augmenté de 5 % pour atteindre 50,2 milliards de dollars.

  • Coût et puissance : en matière de protection contre le piratage, le coût et la puissance globale de la solution sont des éléments essentiels à prendre en compte.
  • Temps de développement total : le temps nécessaire à la mise en œuvre des solutions anti-piratage est également un facteur important à prendre en compte. La technologie anti-piratage est souvent mise en place à la fin du cycle de développement, lorsque les délais de commercialisation sont limités.
  • Emplacement géographique : les éditeurs doivent également prendre en compte le lieu des ventes de leurs logiciels. Si une application est destinée à être commercialisée dans un pays où les taux de piratage de logiciels sont extrêmement élevés, il pourra être judicieux d'incorporer des mécanismes anti-piratage offrant une protection maximale du logiciel. Les solutions Gemalto de protection des logiciels vous permettent de modifier les niveaux de sécurité à l'exécution de la commande sans aucun effort de développement.
  • Ressources disponibles : enfin, l'ensemble des ressources disponibles doit être pris en compte afin de garantir la disponibilité des développeurs pour l'ajout de la protection du logiciel souhaitée.
 
 
  • Softlifting : le « softlifting » consiste à acheter un exemplaire de logiciel à licence unique et à le charger sur plusieurs machines, en violation des conditions du contrat. Un des cas de figure les plus fréquents est le partage d'un logiciel avec des amis, des collègues de travail, ou qui que ce soit d'autres.
  • Téléchargement : cette pratique consiste à faire des copies non autorisées de logiciels protégés par des droits d'auteur et de les mettre à disposition des utilisateurs connectés par modem, à un fournisseur de services en ligne et/ou à Internet.
  • Contrefaçon de logiciel : cette pratique consiste à copier et à vendre des logiciels protégés par des droits d'auteur de telle manière que la vente apparaît légitime à l'acheteur.
  • Dégroupage OEM : cette pratique consiste à vendre un logiciel qui était destiné à la vente sous forme « d'offre groupée » avec un équipement précis. 
  • Chargement sur le disque dur : cette pratique peut être utilisée par un vendeur de matériel informatique et consiste à installer des copies non autorisées d'un logiciel sur les disques durs des ordinateurs pour inciter l'utilisateur à acheter son matériel chez lui.
  • Location : il s'agit ici de la revente non autorisée d'un logiciel pour une utilisation temporaire, semblable à la location d'une vidéo.
 
 

1. Le piratage de logiciels est un délit qui ne fait de mal à personne.

Rien n'est plus éloigné de la vérité ! Selon des statistiques récentes de l'industrie, l'utilisation illégale de logiciels représente un manque à gagner de plus de 60 milliards de dollars par an pour les développeurs de logiciels à travers le monde et plus de 10 milliards de pertes rien qu'aux États-Unis. En Europe centrale et en Europe de l'Est, 61 % des logiciels utilisés le sont de manière illégale. Sur les marchés de l'Asie Pacifique et de l'Europe de l'est, 90 % des logiciels sont utilisés sans licence.

2. La protection des logiciels contre la copie est répercutée sur le prix d'achat du logiciel.

Bien au contraire, le prix de la protection des logiciels contre la copie est négligeable si vous le comparez aux pertes subies par les développeurs en raison du piratage de leurs logiciels. En fait, en protégeant leurs logiciels et donc en augmentant leurs revenus, les développeurs sont en mesure de fournir des logiciels de meilleure qualité à des prix plus concurrentiels. Il est certes vrai que tous ceux qui copient des logiciels aujourd'hui n'iraient pas forcément les acheter demain s'ils étaient protégés, et la protection peut également décourager certains clients potentiels. Toutefois, il n'y a aucun doute que dans la plus grande majorité des cas, investir dans une solution de protection porte ses fruits en termes de ventes et de bénéfices.

3. La protection des logiciels contre la copie se fait au détriment de l'utilisateur légitime.

Les nouveaux et très sophistiqués types de protection des logiciels contre la copie (par exemple, HASP) bénéficient grandement aux utilisateurs finaux. La protection permet de préserver l'intégrité du logiciel. L'utilisateur reste donc assuré que le logiciel est inviolable. De plus, les revenus plus élevés pour les développeurs se traduisent par l'offre de logiciels plus performants et de meilleure qualité aux utilisateurs. Les grandes entreprises qui sont légalement responsables des logiciels qu'elles achètent ont tout intérêt à empêcher la distribution non autorisée de leurs logiciels. Bien souvent, les utilisateurs demandent eux-mêmes à ce que le logiciel soit protégé afin d'être sûrs qu'il ne sera pas utilisé de manière illégale et que l'image de l'entreprise ne risque pas d'être ternie.

4. Un logiciel qui est abordable n'est pas copié.

Certaines personnes s'attaquent au concept de protection des logiciels avec l'argument suivant : « Vous n'avez qu'à vendre vos logiciels moins chers. Personne ne copierait les logiciels s'ils étaient moins chers et vous vendriez plus de copies de votre produit ». Les choses ne sont pas si simples. Le développement d'un logiciel demande un énorme effort d'investissement en termes de temps et d'argent, et il s'agit d'un processus sans fin. Pour réussir sur le marché de demain, les développeurs doivent investir dès aujourd'hui. Affirmer que personne ne copie des logiciels pas chers est une erreur de jugement. Jetez un œil sur les ordinateurs autour de vous et vous réaliserez sans aucun doute que la majorité des programmes copiés sont ceux qui sont les moins chers sur le marché.

5. Les systèmes de protection ne sont pas infaillibles. La protection des logiciels contre la copie ne sert donc à rien.

Seule la première partie de cette idée reçue est vraie : un système de protection de logiciels n'est pas infaillible tout comme il est possible de forcer la serrure d'un cadenas ou d'une porte. Toutefois, l'objectif de la protection des logiciels contre la copie est d'assurer cette protection pendant un délai raisonnable. Il n'est pas possible de protéger un logiciel indéfiniment. Toutefois, il est possible de le protéger pendant assez longtemps, c'est-à-dire jusqu'à la sortie d'une nouvelle version du produit. Cette nouvelle version doit également être protégée avec un système de protection qui a lui aussi été amélioré afin de garantir une période de ventes rentable de l'application protégée.

 

Newsletter LEAP

LEAP est un guide qui présente toutes les informations pratiques sur la distribution de licences, la gestion des droits d'utilisation et la protection des logiciels.

Lire la Newsletter


Livre blanc : Réussir la distribution de licences de logiciels

Ce livre blanc explique en détail pourquoi la création d'une équipe de distribution de licences et son intégration à vos processus métiers doivent prévaloir sur l'intégration de la technologie de distribution de licences à vos logiciels.

Télécharger le livre blanc

Livre-blanc-IDC

Livrez blanc : Distribution de licences pour les applications SaaS

Coup de projecteur d'IDC sur Gemalto (anciennement SafeNet), un fournisseur de solutions de protection de données et de monétisation de logiciels offrant notamment la distribution de licences SaaS et la gestion des droits pour les éditeurs de logiciels indépendants

Télécharger le livre blanc

snell-case-study

Étude de cas : Snell protège sa propriété intellectuelle et simplifie ses opérations de distribution de licences grâce à Sentinel RMS et EMS

Découvrez comment Snell utilise Gemalto Sentinel pour bénéficier d'un système de distribution de licences performant, évolutif et d'une grande souplesse d'utilisation, lui permettant de développer son activité et ainsi de garder une longueur d'avance sur la concurrence.

Télécharger l'étude de cas

cadac-case-study

Étude de cas : le groupe Cadac adopte Sentinel EMS avec la distribution de licences Cloud pour ses logiciels SaaS et locaux

Le groupe Cadac réduit ses coûts d'exploitation et bénéficie d'une grande flexibilité de distribution de licences grâce à Gemalto Sentinel

Télécharger l'étude de cas


Sentinel LDK

Solutions prêtes à l'emploi incluant les technologies primées de protection de logiciels et de gestion intuitive des droits. Bénéficiez des techniques d'application de licences matérielles ou logicielles pour protéger vos revenus, tandis que Sentinel EMS vous aide à gérer de manière centralisée tous les processus opérationnels liés à la distribution de licences !

Téléchargez votre essai GRATUIT

Sentinel Up

Sentinel Up permet aux éditeurs de logiciels et les fabricants d’équipements d’améliorer l’expérience client et de réduire les coûts opérationnelles en fournissant automatiquement les mises à jour des produits, les nouvelles versions et les notifications directement à leurs clients.

Téléchargez votre essai GRATUIT

Sentinel RMS

Sentinel RMS est une puissante solution d'application et d'activation de licences qui permet aux éditeurs de logiciels et de solutions technologiques de bénéficier d'un meilleur contrôle et d'une plus grande visibilité sur la manière dont leurs applications sont déployées et utilisées.

Téléchargez votre essai GRATUIT

Solutions Sentinel Embedded

Les solutions Sentinel Embedded sont des kits d'outils de distribution de licences de logiciels faciles à utiliser qui vous donnent l'entière liberté de créer et de mettre en œuvre la procédure de distribution de licences adéquate pour les appareils embarqués. Entièrement compatibles avec Sentinel EMS (le système Web de gestion des droits d'utilisation de l'entreprise), les solutions Sentinel Embedded sont idéales pour faire face à tous les défis liés à la protection de logiciels embarqués.

Téléchargez votre essai GRATUIT


Back to Top

Demande d'informations

Nous vous remercions de l'intérêt que vous portez à nos produits. Veuillez remplir le formulaire pour recevoir des informations supplémentaires sur SafeNet ou pour être contacté par un spécialiste SafeNet.

Vos informations

* Adresse électronique:  
* Prénom:  
* Nom:  
* Société:  
* Téléphone:  
* Pays:  
* State (US Only):  
* Province (Canada/Australia Only):  
Commentaires:  
 


En complétant ce formulaire, j’accepte de recevoir des informations de Gemalto et ses filiales, comme décrit dans notre Politique de Confidentialité.